Les 9 insectes les plus énervant de la planète

Si ces insectes ne sont pas dangereux en soit, ils pourraient rendre fou n’importe qui.

Voici certains que vous pourriez rencontrer en pleine nature.

Les Trombiculés

Vous voyez les personnes transformées en bouillies dans les films de science fiction ?

Et bien c’est certainement après une morsure de trombiculés !

Ils se glissent dans les vêtements et errent jusqu’à ce qu’ils trouvent une plaie ouverte.

Une fois qu’ils l’ont trouvée, ces insectes utilisent leurs griffes pour faire de minuscules trous dans lesquels ils injectent de la salive qui fait fondre la chair.

On pourrait penser qu’ils meurent après ça mais non, ils se nourrissent et digèrent la chair humaine.

Et comme si ce n’était pas suffisant, ils peuvent rester coller à une personne pendant une semaine.

Il y a d’abord une démangeaison, puis une éruption cutanée, et enfin des ecchymoses ou des ampoules.

Cela peut prendre quelques semaines pour guérir.

Si cela vous arrive, lavez vos vêtements à l’eau chaude pour tuer ceux qui sont restés dans les tissus.

Prenez une douche chaude brûlante et lavez-vous partout, surtout les cheveux, les aisselles et l’aine.

La seule chose que vous pouvez faire est d’utiliser de la cortisone pour atténuer les démangeaisons.

Sachez que ces bêtes adorent les climats chauds et humides.

Mouches noires

Au printemps, tous les chasseurs, de la Nouvelle-Angleterre au Canada, connaissent bien le fléau de la mouche noire.

Certaines peuvent propager des maladies mais celles d’Amérique du Nord sont plus du genre film d’horreur.

Comme le savent les survivalistes, les essaims de mouches noires pourrait rendre fou n’importe qui.

Ils attaqueront toutes les parcelles de peau exposées à l’air libre.

Puis ils rentreront dans les orifices non protégés comme les narines, les yeux, la bouche ouverte ou les oreilles.

De petite taille, les piqûres de mouches noires sont capables de générer de grandes plaques qui démangeront pendant plusieurs jours.

Leur durée de vie ne dépasse pas un mois mais c’est un mois intense.

Les journées chaudes et ensoleillées, de mai à la mi-juin, sont généralement les pires.

Les insectifuges en vente libre peuvent être efficaces pour les repousser.

Mais le mieux est d’avoir une combinaison complète composée d’un filet contre les insectes.

Punaises d’amour

On ne penserait pas qu’il puisse y avoir quelque chose de mauvais à propos d’un insecte ayant un tel nom, et pourtant…

James Hall, un survivaliste connu, dit « Les punaises de l’amour sont la progéniture de Satan ».

Ils sortent au printemps et en été et adorent se coller aux parois des bateaux.

Une légende urbaine prétend que les punaises d’amour sont le résultat d’une expérience de laboratoire biologique de l’Université de Floride qui a mal tournée.

Entre nous, il est plus probable que les premières punaises soient arrivés aux États-Unis via des passagers clandestins à bord de navires à Galveston ou à la Nouvelle Orléans.

Mais libre à vous de croire la première histoire !

Punaises diaboliques

Selon les espèces, les punaises puantes peuvent être vertes, brunes ou grises.

Comme les coléoptères asiatiques, les punaises puantes dégagent une forte odeur quand elles sont écrasées.

La pire des pires sur la liste des punaises puantes est la variété marmorée brune qui a été introduite accidentellement aux États-Unis à la fin des années 90.

Elles causent des millions de dollars de dommages aux récoltes chaque année.

Chenilles à piqûres

On sait tous que les chenilles peuvent se transformer en de beaux papillons.

Pour la version piquante, c’est un peu moins mignon en revanche !

Ses moustaches douces et floues cachent des dents qui contiennent du venin.

Il suffit que les dents touchent votre peau et vous êtes foutu.

La façon d’éviter de se faire piquer est de rester le plus loin possible quand vous les voyez.

Mais dans le cas où ce ne serait pas possible, la première chose à faire est d’enlever les dents.

Pour cela placez un morceau de ruban adhésif sur la morsure et arrachez-le sèchement.

Vous n’aurez probablement pas de ruban adhésif si vous êtes dans les bois mais vous pouvez utiliser la partie collante d’un pansement par exemple.

Si vous avez du bicarbonate de soude et de l’eau, faites une pâte et appliquez la sur la morsure.

Sinon, une crème anti-démangeaison fera l’affaire.

Puces

Les puces sont littéralement des parasites qui ont besoin de sang pour se reproduire.

Et alors là, elles peuvent pondre des milliers d’oeufs en même temps.

Elles adorent les animaux de compagnie, notamment les chiens.

Et elles se placent toujours dans des endroits difficiles à atteindre comme le dos, la queue, le cou et derrière la tête.

Les chiens peuvent se gratter jusqu’au sang.

Dans ce cas, les plaies ouvertes engendrées par les égratignures peuvent causer des infections.

Le plus gros problème est que les puces peuvent transmettre différentes maladies.

Si vous avez un doute, utilisez un peigne métallique pour soulever leurs poils et regarder leur peau.

S’il y a des puces, vous les verrez bouger. Inspectez le peigne pour voir s’il y en a d’autres.

Si vous voulez être tranquille, il existe des colliers anti-puces dans le commerce qui durent plusieurs mois voire plus.

N’oubliez pas de passer l’aspirateur et de nettoyer tous les endroits où votre animal a pu aller.

Fourmis de feu

On les appelle les fourmis de feu pour deux raisons simples.

Premièrement, elles sont rouges.

Et deuxièmement, leur morsure vous donne l’impression que vous êtes en feu.

Certaines pulvérisent de l’acide formique sur leurs proies tandis que d’autres injectent un venin alcaloïde.

Tout commence par une morsure douloureuse.

Mais c’est la première étape avant d’injecter leur venin.

Sachez qu’un essaim de fourmis de feu peut aller jusqu’à engendrer la mort de petits animaux.

C’est rare que l’on se fasse mordre une seule fois.

Cela peut aller jusqu’à des centaines de morsures.

Si cela vous arrive, rincez la zone avec un mélange d’eau de Javel et d’eau.

Appliquez ensuite de la crème cortisone.

Bon à savoir, les fourmis rouges peuvent survivre aux inondations.

Elles ne se noient pas parce qu’elles se regroupent et forment un radeau composé de dizaines de milliers de fourmis rouges.

Elles peuvent ainsi vivre n’importe où, autour des rivières et des ruisseaux, des lacs et des étangs, ou encore dans les bois et les champs.

Mouches à cheval

Vous pouvez faire la différence entre les mouches à cheval et les mouches à chevreuil par leur taille, leur forme et leur couleur.

Mais le moment où on peut vraiment différencier les deux c’est à partir du moment où on a été mordu.

Les mouches à cheval, le fléau des pêcheurs côtiers, mesurent jusqu’à 2 cm de long.

Elles ont habituellement des ailes claires ou de couleur unie et des yeux aux couleurs vives.

Apparemment elles sont attirées par le mouvement, les surfaces brillantes, le dioxyde de carbone et la chaleur.

Mais elles sont également attirées par les jambes et les chevilles, ce qui en fait les insectes les plus exaspérants de tous.

Il existe des répulsifs efficaces contre les mouches à cheval.

Vous pourrez en trouver dans tous les magasins de pèche car ce sont les pêcheurs les plus sujets à ce fléau.

Il est rare de trouver un bateau qui pêche dans les marais qui n’a pas de répulsif caché quelque part.

Mouches à chevreuil

Les journées chaudes et humides de l’été et les forêts de conifères humides créent les conditions idéales pour les mouches à chevreuil.

Elles peuvent aussi être appelées Taons.

La plupart des gens les détestent autant pour leur comportement bruyant d’essaimage que pour leur soif insatiable de sang.

Les femelles mordent pour obtenir du sang pour la reproduction, et quand elles le font, elles laissent une morsure en forme de croix.

Les mouches à chevreuil sont actives lorsqu’il fait chaud, elles sont attirées par les couleurs foncées et elles aiment les milieux humides.

Il faut savoir qu’il est illégal de pulvériser des produits chimiques dans les milieux humides.

De ce fait il y en a beaucoup dans les zones marécageuses.

Est ce que vous savez pourquoi on les appelle les mouches à chevreuil ?

Parce qu’elles se dirigent vers les humains aussi facilement que vers le bétail.

Quand vous êtes attaqué par une mouche à chevreuil, vous regretterez de ne pas avoir de queue pour l’éloigner, parce que rien d’autre ne semble fonctionner.

Heureusement, ce sont les mouches les plus lentes de toutes les mouches mordantes.

Ce qui fait qu’elles peuvent être facilement écrasées.

Le premier prédateur de la mouche à chevreuil est la guêpe.

Donc si vous voyez une mouche à chevreuil  il est fort probable qu’une guêpe ne soit pas loin non plus.

Ce qui augmente encore plus les chances de se faire piquer…

Ces articles peuvent également vous intéresser...


Laisser un commentaire