10 Manières de NE PAS Mourrir en Pleine Nature

Quand on parle de région reculée, on a souvent l’image d’un endroit en pleine nature, isolé où la vie humaine est peu présente.

Si l’image donne envie, il y a aussi des risques associés.

La raison la plus simple et évidente est que la présence humaine est quasi-inexistante. Alors pour demander de l’aide, ça reste limité !

Chaque année, de nombreuses personnes périssent dans la nature pour diverses raisons et circonstances.

Même si nous ne pouvons avoir le contrôle sur tout, il y a certains scénarios qui reviennent fréquemment et peuvent mettre votre vie en péril.

Heureusement en se préparant correctement et en employant les bonnes techniques, vous pouvez éviter le pire !

Eloigné de toute civilisation, les petites problèmes peuvent rapidement se transformer en problèmes plus majeurs.

Parfois une petite erreur peut entrainer une série d’évènements en cascade qui pourraient mener directement à votre perte.

Mourir de déshydratation

La mort par déshydratation est la moins probable mais vous pouvez avoir de nombreuses complications liées à ça.

Si vous faites de la randonnée, sac sur le dos, ou bien si vous chassez, vous aurez besoin d’un apport hydrique plus important que d’habitude.

Or c’est principalement dans ces moments là, parce qu’on est absorbé par autre chose, qu’on oublie littéralement de boire.

Si on combine la déshydratation à la fatigue, ça peut rapidement conduire à une décision peu réfléchie qui pourrait mettre votre vie en danger.

Même un léger manque d’eau dans l’organisme peut suffire à diminuer votre vigilance et votre attention ce qui vous rendra plus vulnérable à certains problèmes comme l’hypothermie.

Un petit conseil, si vous quittez une source d’eau, profitez en pour faire le plus de réserve possible et surtout vérifiez sur un plan où se situent les autres sources d’eau.

S’empoisonner

Si vous faites partie de ses survivalistes qui aiment chasser et manger ce qu’ils trouvent dans la nature, alors cette partie s’adressent principalement à vous.

Que ce soit les champignons, les baies ou les fleurs, chaque chose dans la nature représente un potentiel danger.

Vous vous souvenez de Into The Wild ? C’est bien tiré d’une histoire vraie et Chris McCandless est bien mort d’une intoxication.

Faites aussi attention car il ne s’agit pas forcément d’ingérer les aliments pour se mettre en danger.

Parfois simplement toucher des fleurs ou des feuilles puis mettre les mains à la bouche peut provoquer un empoisonnement.

Faire une mauvaise chute

La chute est un risque réel et dangereux pour tous ceux qui se promènent dans des endroits reculés et principalement dans la montagne.

Beaucoup de personnes n’ont pas fait attention ou bien ont glissé leur causant de graves séquelles voire engendrant leur décès.

Quand on chasse par exemple on est tellement concentré sur les animaux à chasser qu’on en oublie parfois notre propre environnement ainsi que les dangers qui y sont associés.

Et détrompez vous, les chutes mortelles ne sont pas forcément celles de 100 mètres. Il suffit de mal retomber pour que ce soit fatal.

Parfois juste chuter de quelques mètres peut avoir de graves conséquences. Vous pouvez vous fouler la cheville, avoir une hémorragie ou bien vous fracturer un membre.

De simples petites astuces comme porter des chaussures appropriées, ne pas prendre de risque inutile ou encore porter attention à votre environnement, peut vous permettre d’éviter de mauvaise surprise.

Se faire déchiqueter par un ours

Aussi cliché que ça puisse paraitre, et malgré les stéréotypes hollywoodiens, les décès causés par les ours n’existent pas que dans les films ! 

Alors certes ce n’est pas aussi courant que ce qu’on peut nous faire penser et les attaques meurtrières infligées par des ours sont relativement peu probables mais cela arrive quand même chaque année.

C’est pour ça qu’il faut être vigilant car on a vite fait de croire que cela n’arrive pas dans la vraie vie.

Si vous essayez de combattre à mains nues un ours qui se jète sur vous, autant vous le dire tout de suite, vous risquez vite de ne pas faire long feu.

La finalité la plus probable est que vous lui fassiez office de bon repas !

Conseil numéro un : entrainez vous à porter des armes de défense sur vous.

Ca peut être une arme à feu, un spray anti-ours ou un couteau.

Peu importe, n’importe quoi qui pourrait vous permettre de gagner un peu de temps pour vous enfuir.

Si vous souhaitez rester en vie, renseignez vous sur l’endroit où vous allez vous rendre et s’il y a ou non des ours sur ce territoire.

Avoir le mal des montagnes

Si ça peut vous paraitre relativement inoffensif d’avoir le mal des montagnes, ça peut parfois entrainer un essoufflement ou une baisse considérable d’énergie.

Au dessus de 2000 à 3000 mètres, c’est possible que vous ressentiez un mal d’altitude.

La plupart du temps ça se manifeste par des symptômes ressemblants à la gueule de bois, migraine, tête dans le brouillard.

Mais au fur et à mesure que votre corps commence à s’adapter au manque d’oxygène, les symptômes disparaissent.

Là où cela devient problématique c’est si ça se transforme en oedème pulmonaire ou cérébrale.

A ce moment là il y a du liquide qui peut se former dans vos poumons ou votre cerveau.

Vous le saurez rapidement car les symptômes initiaux s’aggraveront et il n’est pas rare que les personnes perdent leur coordination.

Si ça vous arrive, ne perdez pas de temps et contactez les urgences le plus rapidement possible.

L’hypothermie

La clef pour l’hypothermie, c’est de reconnaitre les symptômes le plus tôt possible.

Parce qu’une fois que la température de notre corps a chuté, il est bien plus difficile de l’élever.

Déjà soyez vigilant à avoir toujours suffisamment de vêtements dans votre sac.

Il suffit parfois d’une grosse averse pour s’apercevoir ensuite que nous n’avons ni serviette, ni vêtements secs.

Privilégiez les vêtements en laine ou en synthétique, surtout pas de coton car il garde l’humidité.

Ayez toujours sur vous un kit d’allumage de feu, préférablement étanche pour pouvoir l’allumer dans n’importe quelle circonstance. Ca peut vous sauver la vie !

Les chutes de rochers

On a parlé plus haut des chutes mortelles mais en pleine nature, on n’est pas à l’abris d’une chute de pierre ou d’arbre.

Sélectionnez votre zone de camping avec soin.

Si vous campez dans la forêt, assurez vous qu’il n’y ait pas un arbre mort ou en mauvais état à proximité, surtout s’il y a des vents violents.

Si vous êtes en montagne, ne placez jamais votre tente à côté de rochers, surtout si c’est en pente.

Et on y pense un peu moins mais si vous êtes dehors en temps de neige et que celle-ci fond, vous n’êtes pas non plus à l’abris de chute de neige ou de stalactites.

Les crashs d’avions

Si vous vous excentré dans des régions lointaines comme l’Alaska, vous n’aurez d’autre choix que de prendre l’avion car ces endroits ne sont souvent pas accessibles autrement.

Si la décision de voler revient au pilote, j’ai connu des chasseurs, impatients d’aller explorer des territoires inconnus, qui n’hésitaient pas à mentir sur les conditions météorologiques et à insister pour que l’avion décolle.

De même si vous êtes vous même pilote ou si vous allez chasser avec un ami qui pilote des avions, attendez que la météo soit plus clémente.

Votre vie vaut bien plus qu’une aventure éphémère !

Pensez aussi à demander au pilote s’il dispose bien d’un équipement de survie en cas de crash.

Se noyer

Si vous êtes dans un endroit où il vous faudra traverser des courants d’eau, la noyade est une cause de mortalité !

Que vous soyez sur un bateau, un canoë ou une petite barque, ces derniers peuvent en quelques secondes se remplir d’eau et vous faire sombrer.

Et si vous avez un sac sur le dos, remonter à la surface n’en sera que plus compliqué encore !

Munissez vous d’un système de flottaison, que ce soit une bouée gonflable ou un gilet de sauvetage.

Et surtout, si cela vous arrive, faites attention à l’hypothermie en sortant de l’eau.

Se blesser avec des armes

Si vous chassez vous portez certainement sur vous un panel d’armes.

Si vous les utilisez avec négligence, ne serait-ce qu’une seconde, vous pouvez facilement vous retrouver blessé.

Si les blessures ne sont pas forcément mortelles, elles peuvent le devenir, surtout en région reculée, si elles s’infectent.

La bonne nouvelle c’est qu’elles sont évitables !

Ayez toujours dans votre sac à dos une trousse de secours. Faire un garrot ou appliquer un désinfectant peut vous sauver la vie.

  • RiToEasysports 4pcs Carte d'outils de Survie, Meilleur kit de Survie de Chasse Multitool kit d'urgence Outils de Poche pour la pêche Camping randonnée
    TOUT EN UN: Fonctions multiples, longue boucle de piège, aiguille effilée, pointe de flèche, crochet de pêche bidirectionnel, petit crochet de pêche, grande fourchette de pêche, aiguille à coudre, petite boucle de piège, fourchette de pêche, scie courbe.Fabriqué en acier inoxydable de qualité, robuste et durable, résistant à la corrosion. CARTE D'OUTILS DE SURVIE MULTIFONCTION: Complétez votre équipement de survie avec cet acier inoxydable mince et durable conçu pour une séparation sûre et facile des outils, une polyvalence pour répondre à toutes vos situations. RÉPONDRE ÉGALEMENT À VOS BESOINS QUOTIDIENS: Pour la raison la plus simple, vous en aurez également besoin dans votre vie quotidienne. Ainsi, obtenir une carte à outils polyvalente peut vous faciliter la vie. UTILISÉ POUR: Costume pour le camping, la pêche, la chasse, la randonnée, donc si vous êtes un amateur de camping, des pêcheurs, un amateur de chasse, un randonneur ou un casher GEO, ce produit est pour vous. CADEAU D'OUTIL DE SURVIE: Cadeau utile pour les femmes, les hommes, les papas, les pères qui aiment le camping, la randonnée ou la pêche.
  • Bracelets de paracorde d'urgence 3 pièces L'équipement de Survie Tactique Ultime Allume-feu à Silex, sifflet, grattoir à Boussole Meilleur kit de Survie en Milieu Sauvage pour Le Camping/la pêche et
    SOYEZ PRÊT À SURVIVRE SANS REMPLIR VOTRE SAC À DOS – Trouvez les 5 équipements de survie essentiels dans un seul bracelet : allume-feu, boussole fiable, sifflet d'urgence puissant, couteau d'urgence et paracord. NE PAS STRESS POUR OBTENIR LA BONNE TAILLE – Contrairement à d'autres options, le bracelet est réglable pour s'adapter aux petits et aux grands poignets. Cadeau et gadget parfaits pour les amateurs de plein air. SOYEZ PRÊT QUAND – Ajoutez le à votre équipement ou portez-le lors de la chasse, de la pêche, de la randonnée, du camping, etc. En cas d'urgence, utilisez le silex pour allumer un feu et sécuriser un abri en utilisant la paracorde pour lutter contre l'hypothermie. PACKAGE – Vient actuellement en pack de 3 bracelets
  • GUIDE DE SURVIE DU JEUNE PAPA

Ces articles peuvent également vous intéresser...


Laisser un commentaire