La Liste Ultime Des Plantes Sauvages Comestibles En France !

Si vous êtes un adepte de la survie, vous devez déjà avoir quelques techniques pour reconnaître les plantes qui pourront vous aider lors de vos expéditions ou vos randonnées, et celles qu’il vous faudra absolument éviter !

Vous le savez probablement déjà, certaines plantes sont comestibles alors que d’autres sont particulièrement dangereuses pour votre santé.

Ici je me suis attaché à fournir une liste, non-exhaustive, de plantes que vous pourrez, normalement, consommer en condition de survie.

Les plantes listées seront parfaites pour donner un peu de pep’s à vos plats lors de vos excursions ou vous apporter un peu de nutriments, voire des vitamines.

Le Sureau. Il peut être noir ou rouge

L’arbre en question est assez facile à reconnaître puisqu’il est plutôt imposant.

sureau-noir

Il produit des fleurs sous la forme de petits boutons.

Vous pouvez préparer ces fleurs ainsi que les feuilles de la branche avec un peu de beurre ou de l’huile (d’olive ou de coco) qu’il est plus facile de transporter dans vos périples.

Vous retrouvez les fleurs et feuilles de Sureau en forêt entre Juin et Juillet.

Privilégiez de préférence un Sureau bien fleuri pour qu’il développe un maximum d’arômes.

Si vous appréciez les tisanes, le Sureau peut être préparé dans une eau bouillie.

Sachez qu’il a notamment des propriétés purifiante et détoxifiante pour l’organisme.

Les Pâquerettes sont de petites fleurs blanches

Dès le printemps, vous trouverez facilement les pâquerettes dans pratiquement tous les prés, et même votre jardin.

paquerettes

La fleur et les feuilles sont comestibles.

Vous pouvez les manger sans aucune préparation en les ajoutant dans une salade ou en incorporant un peu de beurre dans une poêle et en les faisant revenir.

La recette est la même que le sureau ou les orties qui sont tout aussi savoureuses si vous prenez de jeunes pousses.

Le Pissenlit

Les pâquerettes apparaissent généralement après les pissenlits, qui envahissent les champs.

pissenlit

C’est assez simple, quand cous les trouverez vous aurez l’impression d’être face à un tapis d’or.

Privilégiez les fleurs du pissenlit. C’est cette partie qui est en général utilisée pour la fabrication d’une gelée ou du miel de pissenlit.

Les feuilles seront par contre idéales pour les salades. Sachez toutefois que le goût est un peu amer. Pour les trouver, il faut se précipiter dans les prés entre Avril et Mai.

Évitez toutefois les zones cultivées, préférez les secteurs qui ne sont pas traités par des pesticides.

Pour la fabrication du miel de pissenlit, ajoutez les fleurs hachées dans une eau chaude afin de les ébouillanter. Lorsque vous obtenez l’ébullition, filtrez le liquide et ajoutez alors du sucre à la concoction.

L’Ail Des Ours

Lors de vos promenades en forêt, vous vous êtes sans doute déjà interpellé par cette forte odeur d’ail qui se dégage d’un champ à proximité.

ail des ours

C’est l’ail des ours; que l’on peut confondre avec le muguet. Attention à bien le différencier car le muguet est toxique. Ne le mangez pas !

Les boutons, les fleurs ainsi que les feuilles de l’ail des ours peuvent être consommés dans une salade. Ce sont également des ingrédients parfaits pour la préparation d’un pesto.

Le Houblon

Portez attention aux ronces dans les régions particulièrement humides.

houblon

Vous constaterez la présence d’une fleur ovale qui ressemble à un artichaut, mais sa couleur est beaucoup plus claire et surtout les feuilles sont moins épaisses.

C’est le Houblon ! Sa préparation pour le consommer n’est pas complexe.

Il suffit de le faire cuire comme des asperges et de le déguster avec une vinaigrette légèrement assaisonnée.

La période pour la récolte est assez longue puisque cette plante est présente en France de Juin à Septembre.

Le Bouleau

Cela peut être surprenant, mais les plantes ne sont pas les seuls végétaux à pouvoir être consommé. Le Bouleau peut par exemple être très savoureux.

bouleau

Il est facile de reconnaître le bouleau puisqu’il a un troncs bien droit et assez clairs, parfois zébré. Ce n’est pas l’écorce ni les branches que vous pourrez manger, mais la sève.

Pour la récolter, faites un petit trou à la base du tronc et récoltez là dans une gourde de survie ou tout autre récipient. Vous pouvez aussi vous la jouer à la Bear Grylls et la boire immédiatement au goulot, enfin au tronc !

Les adeptes du bio l’apprécient puisqu’elle purifie l’organisme.

En ce qui concerne les feuilles, vous pourrez les faire revenir dans un peu de beurre lorsqu’elles tant qu’elles sont jeunes. Ajoutez-les à une salade, mais, attention, le goût est relativement amer.

Les Jeunes Pousses d’Orties

Comme nous l’avons précisé, l’ortie est comestible, mais il faut récolter cette plante avec des gants afin d’éviter les démangeaisons et les rougeurs.

jeunes pousses d'ortie

Pas de panique, l’aspect urtiquant disparait avec la cuisson !

Les jeunes pousses peuvent être consommées en tisane. Pour cela elles doivent cependant être sèchées avant d’être infusées.

Pour les consommer en entier, le moyen le plus facile consiste à les faire revenir dans une noisette de beurre à la poêle.

Vous devrez ajouter un peu de matière grasse (beurre, huile) pour obtenir une texture onctueuse que vous pourrez utiliser avec d’autres ingrédients comme des pommes de terre ou de la viande.

L’Egopode

Cette plante envahit les jardins, elle est souvent considérée comme une mauvaise herbe, mais vous pouvez la manger.

égopode

Elle est idéale comme ingrédient dans les quiches au jambon, les tartes à la tomate ou les soupes de légumes.

Pour ces préparations, privilégiez des pouces assez âgées qui ont un certain parfum.

Les jeunes peuvent aussi être utilisées dans des salades, mais l’égopode doit être très tendre, sinon elle sera désagréable à manger.

Le Chardon pique, mais il est délicieux

Certaines plantes ne sont pas très attirantes au premier regard, c’est le cas du chardon, puisqu’il est épineux !

chardon

Lorsque vous le ramassez, veillez à prendre des gants pour éviter les sensations désagréables.

Il pousse en France surtout pendant le printemps. Vous aurez donc de Mars jusqu’à de Juin pour le récolter.

Je vous conseille de l’incorporer dans vos féculents, tels que les pâtes ou encore le riz.

Il faudra dans un premier temps le faire bouillir dans de l’eau puis filtrer le liquide que vous pourrez ensuite utiliser pour la cuisson ou assaisonnement de votre plat.

La Mélisse Citronnée

Si vous êtes sujet au stress et/ou à l’angoisse, vous avez sans doute déjà entendu parlé des bienfaits de la mélisse citronnée.

melisse citronnée

Elle est généralement consommée en tisanes ou en compléments alimentaires.

Vous la trouverez dans les forêts françaises. Visuellement parlant, elle ressemble à la menthe.

Elle pousse au début de l’été jusqu’à la fin de la saison. Vous pouvez la préparer e, tisanes, mais veillez à sécher les feuilles avant de les utiliser.

Autre point important, la consommation doit se faire avant la floraison.

La Mâche Sauvage

Elle n’est pas seulement vendue dans les commerces ! Vous pouvez, en effet, la trouver à l’état sauvage de Février à Mars de préférence dans les forêts humides.

mache

Elle est parfait en salade avec une vinaigrette ou de l’huile d’olive.

Vous pouvez aussi la préparer en soupe. Pour cela, il vous suffira de la mixer et d’y ajouter une pomme de terre et un peu de crème fraîche.

Conclusion

Il existe tout un tas de plantes comestibles offertes gracieusement par la nature.

Cette liste est loin d’être exhaustive mais elle vous donne quelques idées de ce qu’il est possible de faire avec les ressources naturelles gratuites que la terre peut vous apporter.

Si vous avez d’autres recettes ou connaissez d’autres plantes intéressantes à consommer sous nos latitudes, n’hésitez pas à en faire part à la communauté en postant un commentaire !

  • Plantes sauvages comestibles
  • Guide des plantes sauvages comestibles
  • 300 plantes comestibles

Ces articles peuvent également vous intéresser...


Laisser un commentaire