7 Façons De Trouver De L’Eau En Pleine Nature

Le corps humain contient environ 70% d’eau. Lorsque l’on sait cela, on comprend rapidement que lors d’une excursion en pleine nature, trouver de l’eau s’avère être une tâche prioritaire.

Les vrais adeptes de la survie connaissent la règle des 3. Si vous ne la connaissez pas, la voici :

L’homme peut survivre 3 semaines sans manger, 3 jours sans boire et 3 minutes sans respirer.

Si vous prévoyez une sortie relativement longue, vous devrez impérativement vous organiser pour trouver une source d’eau potable au plus vite. Si vous vous sentez déjà perdus, pas d’inquiétude, ce guide « techniques de survie« , vous allez apprendre les 7 façons plus moins faciles de trouver de l’eau en pleine nature.

Le point d’eau « classique »

Trouver un point d’eau potable n’est pas une mince affaire… S’il est relativement aisé de trouver une source d’eau, il devient beaucoup plus difficile de trouver une source potable, saine et apte à la consommation. C’est pourquoi je conseille toujours de faire bouillir son eau avant de la consommer, afin de limiter les risques.

Evitez à tout pris les eaux stagnantes ! Vous devrez au contraire porter votre attention sur les rivières, ruisseaux ou lacs. Si vous voyez des habitations ou des structures humaines telles que les cimetières par exemple, vous pouvez vous attendre à trouver de l’eau potable à proximité.

Quelques points à prendre en compte qui pourront vous aider à trouver de l’eau en pleine nature :

  • Le fond des vallées révèle souvent un point d’eau
  • Regardez dans les crevasses et autres petites tranchées, surtout si les pierres ou les roches avoisinantes sont humides.
  • Si vous trouvez un petit courant, remontez ce filon pour trouver la source d’eau fraîche.

Récoltez de l’eau en creusant un trou

Sur certains terrains il est malheureusement parfois impossible de trouver des points d’eau visibles. Dans ce cas, vous devrez faire preuve d’ingéniosité pour vous ravitailler. Vous pourrez par exemple utiliser la technique du puits solaire.

  1. Creusez un trou d’environ 50 centimètres de large et de 45 centimètres de profondeur
  2. Au centre du trou, positionnez un récipient assez grand pour récolter une quantité d’eau suffisante.
  3. Dans le trou et autour de votre récipient, placez de la végétation verte (feuille, etc)
  4. Installez sur le trou un film plastique transparent que vous maintiendrez tendu avec du bois ou des pierres
  5. Posez une petite pierre au centre du film plastique (en la positionnant au-dessus du récipient) afin de former une sorte de cône inversé.

Lorsque le soleil frappera le puits, la chaleur générée forcera l’évaporation de l’eau de la végétation. La vapeur viendra se plaquer contre le film plastique, et à la tombé de la nuit, cette dernière se condensera pour ensuite venir s’accumuler dans le récipient.

L’art de rendre l’eau potable

Comme nous l’avons précisé, dans la nature, vous tomberez souvent sur des flaques ou des eaux stagnantes. Vous ne devez pas boire à cause des bactéries, des parasites, des insectes, etc qu’elle peut contenir. Elle peut aussi avoir été souillée par des animaux.

Vous pouvez toutefois la récolter afin de la purifier grâce à une méthode assez simple. Veillez par contre à utiliser de l’eau qui n’a pas été polluée chimiquement, si vous constatez une auréole douteuse, passez votre chemin !

Pour cette méthode, vous aurez besoin de deux récipients dont l’un devra impérativement être en métal puisqu’il va être chauffé sur un feu.

  1. Remplissez votre réservoir en métal avec l’eau non potable
  2. Placez ce récipient sur votre feu
  3. Recouvrez le récipient avec avec une bâche en plastique, une feuille de bananier ou autre (tout objet pouvant bloquer l’évaporation de l’eau).
  4. Glissez un tuyaux (celui de votre camel bag par exemple) sous la bâche, sans toutefois le faire tremper dans l’eau en ébullition.
  5. A l’autre bout du tuyaux, placez le deuxième récipient

Sous l’action de la chaleur, l’eau va s’évaporer, s’échapper par le tuyaux puis condenser dans le deuxième récipient.

Utilisez la neige

Si votre excursion se déroule en montagne, vous pouvez utiliser la neige, mais il est déconseillé de la consommer telle quelle. La température est problématique, car elle est beaucoup trop froide pour être ingérée. Votre organisme pourrait être perturbé, il est donc conseillé de la préparer.

Il suffit de remplir un réservoir avec de la neige et de le positionner sur le feu. Lorsqu’elle sera totalement fondue, vous pourrez la boire.

Récoltez l’eau de pluie

En fonction de la situation géographique et de la saison, il est tout à fait possible de récolter l’eau de pluie. C’est une solution plutôt pratique puisqu’il est possible de la consommer sans aucune préparation.

Plusieurs méthodes sont envisageables en fonction du matériel à votre disposition :

  • Essorez des vêtements mouillés
  • Déployez une bâche au-dessus d’un réservoir, elle doit être assez grande surtout si la pluie est fine
  • Collectez l’eau récoltée par les feuilles des arbres.

Une précaution est à prendre toutefois : les sacs pour la poubelle ne doivent pas être utilisés pour la récolte d’eau de pluie. Ils sont traités chimiquement et dégagent souvent une odeur désagréable.

L’eau sera donc polluée et pourra engendre des problèmes de santé. Une bâche en plastique classique est recommandée. Si vous décidez de partir en excursion en pleine nature, pensez à en prendre un morceau que vous pourrez plier délicatement dans votre sac à dos.

La rosée est aussi une source d’eau

Au petit matin, vous avez forcément déjà observé ce phénomène naturel qu’est la rosée. Il s’agit de la retombée de l’eau en suspension dans l’atmosphère qui condense la nuit du fait de l’absence du soleil.

Afin de récolter l’eau de la rosée, il suffit de positionner (avant la nuit) une bâche sur le sol, de préférence sur l’herbe. L’astuce des vêtements est aussi possible, il suffira alors de les essorer pour en extraire l’eau.

L’eau de mer

Si vous êtes à proximité de la mer vous pourrez être tentés d’en consommer son eau. Malheureusement, si la nature est parfois généreuse, elle peut aussi être sournoise. Cette eau est beaucoup trop salée ! La consommer provoquerait une déshydratation violente qui pourrait vous conduire à la mort.

La seule solution dans ce cas là est de distiller l’eau, c’est-à-dire de la chauffer et de récolter la vapeur d’eau émise. Pour cela vous pouvez utiliser la technique des « deux récipients » expliquée dans la partie « L’art de rendre l’eau potable » plus haut dans cette article.

Pour ceux qui ne veulent pas se casser la tête : La Lifestraw

Ah qu’il est beau de vivre au 21e siècle ! La technologie change nos vies et peut parfois même les sauver !

Laissez-moi vous présenter une petite révolution dans le monde du survivalisme : la Lifestraw !

Cette paille filtrante vous permet d’aspirer un eau trouvée en pleine nature et de la désinfecter instantanément. Une invention super pratique et surtout vraiment pas chère. Je vous en dis plus dans cet article dédié.

En conclusion

Avoir de l’eau à disposition est un élément INDISPENSABLE en excursion en milieu sauvage. Vous avez beau être Rambo, si votre cerveau et vos muscles sont déshydratés, vous n’arriverez à rien !

Il existe de multiples méthodes pour se ravitailler et stocker ce précieux liquide.

Comme toujours, je vous conseille de pratiquer ces techniques afin qu’elles deviennent des réflexes pour vous.

  • RiToEasysports 4pcs Carte d'outils de Survie, Meilleur kit de Survie de Chasse Multitool kit d'urgence Outils de Poche pour la pêche Camping randonnée
    TOUT EN UN: Fonctions multiples, longue boucle de piège, aiguille effilée, pointe de flèche, crochet de pêche bidirectionnel, petit crochet de pêche, grande fourchette de pêche, aiguille à coudre, petite boucle de piège, fourchette de pêche, scie courbe.Fabriqué en acier inoxydable de qualité, robuste et durable, résistant à la corrosion. CARTE D'OUTILS DE SURVIE MULTIFONCTION: Complétez votre équipement de survie avec cet acier inoxydable mince et durable conçu pour une séparation sûre et facile des outils, une polyvalence pour répondre à toutes vos situations. RÉPONDRE ÉGALEMENT À VOS BESOINS QUOTIDIENS: Pour la raison la plus simple, vous en aurez également besoin dans votre vie quotidienne. Ainsi, obtenir une carte à outils polyvalente peut vous faciliter la vie. UTILISÉ POUR: Costume pour le camping, la pêche, la chasse, la randonnée, donc si vous êtes un amateur de camping, des pêcheurs, un amateur de chasse, un randonneur ou un casher GEO, ce produit est pour vous. CADEAU D'OUTIL DE SURVIE: Cadeau utile pour les femmes, les hommes, les papas, les pères qui aiment le camping, la randonnée ou la pêche.
  • Bracelets de paracorde d'urgence 3 pièces L'équipement de Survie Tactique Ultime Allume-feu à Silex, sifflet, grattoir à Boussole Meilleur kit de Survie en Milieu Sauvage pour Le Camping/la pêche et
    SOYEZ PRÊT À SURVIVRE SANS REMPLIR VOTRE SAC À DOS – Trouvez les 5 équipements de survie essentiels dans un seul bracelet : allume-feu, boussole fiable, sifflet d'urgence puissant, couteau d'urgence et paracord. NE PAS STRESS POUR OBTENIR LA BONNE TAILLE – Contrairement à d'autres options, le bracelet est réglable pour s'adapter aux petits et aux grands poignets. Cadeau et gadget parfaits pour les amateurs de plein air. SOYEZ PRÊT QUAND – Ajoutez le à votre équipement ou portez-le lors de la chasse, de la pêche, de la randonnée, du camping, etc. En cas d'urgence, utilisez le silex pour allumer un feu et sécuriser un abri en utilisant la paracorde pour lutter contre l'hypothermie. PACKAGE – Vient actuellement en pack de 3 bracelets
  • GUIDE DE SURVIE DU JEUNE PAPA

Ces articles peuvent également vous intéresser...


Laisser un commentaire